VOTRE PUBLICATION NE RESPECTE PAS LES RÈGLES DE LA COMMUNAUTÉ

HEADERTIKOY

TIKOY – PHOTOGRAPHE

A PROPOS DE L’ARTISTE

J’ai commencé la photo il y a 8 ans en faisant essentiellement de la photo de rue.
Par la suite, la vie a fait que j’ai dû me séparer de mon appareil. Il y a environ 2 ans,
j’ai pu racheter du matériel, c’est là que j’ai commencé la photographie de nu et lingerie
en autodidacte. Plus j’expérimentais, plus je me dirigeais vers l’érotisme.

Ce qui me plaît dans cet univers, c’est de laisser mes modèles exprimer leur sensualité et
sexualité. La photographie n’est qu’un support qui capture cette liberté si belle et
précieuse.

Le Studio Françoise est un lieu où l’on apprend à s’exprimer à travers le corps
en mouvement, exprimer cette sensualité, cet érotisme encore trop souvent tabou.
C’est un espace de liberté, tout comme mes photographies.
Exposer dans ce lieu prend tout son sens.

CONCEPT DE L’EXPOSITION

A l’heure où les censures Instagram font rage, le Studio Francoise propose une exposition
qui s’insurge contre ces interdits pesant sur nos corps.

En quoi les tétons d’une femme ne « respectent pas les règles de la communauté » alors
que ceux d’un homme ne posent aucun problème ?
Comment à notre époque, le charnel peut-il encore être aussi tabou ?
Pourquoi imposer autant de contraintes sur cette enveloppe, objet de nos désirs
et plaisirs ?

Tikoy et Françoise ne prétendent pas ici répondre à toutes ces questions, mais vous
proposent une parenthèse voluptueuse et libératrice mettant en lumière la chair
et la beauté du corps humain à travers la tension érotique de l’image.

Cette exposition est également une ode aux modèles qui, malgré les interdits et
le « qu’en dira-t-on », n’ont pas peur de s’exposer, de se mettre à nu et peut-être également
de s’admirer.

Françoise a choisi d’exposer les photographies de Tikoy, car en tant qu’athlète et danseur,
nos corps sont notre porte vers la liberté et le bonheur. Il nous parait donc évident
de mettre en avant des artistes qui savent les sublimer.