Exposition de Thomas B. Rock Artwork du 11.01.2018 au 31.03.2018

  • Exposition de Thomas B. Rock Artwork du 11.01.2018 au 31.03.2018

Exposition du 11 janvier au 31 mars 2018
au studio Françoise

Thomas B. – Rock Artwork

PEEP
ING
TOM

Vernissage le jeudi 11 janvier 2018 de 19h à 23h
Cocktail et performances
Entrée libre

« Un rapide survol du travail de Thomas B. peut amener facilement le visiteur pressé à ne pas saisir les intentions réelles de cet illustrateur. Il ne pourrait retenir, à tort donc, qu’une succession de filles dénudées… qui somme toute, peut suffire à celui qui ne veut pas intellectualiser la démarche de l’artiste et apprécier uniquement les courbes féminines. On peut comprendre ce choix… s’y laisser entraîner.

Pourtant, en s’arrêtant quelques minutes, pour regarder dans les yeux les « Girls » de Thomas B., on s’aperçoit, derrière la première émotion qu’elles suscitent, que ce sont elles, et elles seules, qui conduisent le bal.

Où les esprits acariâtres ne verront, une fois de plus, qu’un étalage de tétons et de derrières, l’homme – « l’homme de base » -, se retrouve face à des jeunes femmes « prometteuses » (les copines de Thomas B. vous fixent très souvent dans le fond de l’œil, agissant directement sur le cerveau reptilien), si prometteuses qu’il se demande, un p’tit peu inquiet, s’il pourrait être à la hauteur de ce qu’elles suggèrent…

Ces filles qui nous sont – donc faussement – « offertes », sont présentées en position toujours dominante, formidablement provocantes, parfois menaçantes dans leur posture (« combatives », j’en suis sûr !), et même lorsqu’elles sont juste « coquines » (ça ne trompe pas), ce n’est qu’un artifice là encore, elles maitrisent le « jeu » parce qu’on imagine qu’elles vont être tout autant… exigeantes.

Il n’y a jamais rien de dégradant, toutes ces délicieuses muses assument leur féminité, osent à différents degrés exposer leur nudité (il faut savoir que Thomas B. laisse le choix des poses à ses modèles), affichent une totale liberté qui laisse présager (fantasmer) une sexualité sans détour. Et elles s’amusent aussi, s’amusent surtout ; à provoquer, à enflammer, tandis que le quidam de passage dans cet univers déboutonne son col, parce qu’il se rend compte que ce qu’elles proposent n’est assurément « pas de tout repos ».

… et Thomas B., avec une réelle complicité (et ce calme qui lui est propre), de s’amuser avec elles…

http://www.rock-artwork.com/